Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 13:26
Verticale de Clos Vougeot du chateau Génot Boulanger

Le Clos Vougeot est une des parcelles les plus mythique de Bourgogne. Cette bande de 51 hectares voisine Vosne Romanée et ses Echezeaux/Grands Echezeaux, le Musigny, soit les plus belles parcelles rouges de la région. Ce sont les moines qui lui ont donné son existence. Ses 50 hectares n'ont été séparées qu'à partir de 1850, possédées actuellement par 81 propriétaires. Grossièrement, on peut le diviser en fonction de ses qualités pédologiques en 3 bandes allant du haut (Musigny) vers le bas (simple Bourgogne). Écoutons François Laborier dans Bourgogne Aujourd'hui, une revue que je recommande fortement aux fondus de cette région:

"La première se trouve dans le haut du Clos. Son sol très caillouteux, mélange d’argiles et de graviers bruns, s’appuie sur un socle calcaire du Bathonien. Les vins livrent ici une des meilleures expressions du Clos. Ils sont denses, profonds et complexes, avec des tannins mûrs et fins. La partie centrale repose sur des sols encore très caillouteux, mais en descendant la pente, la terre est de plus en plus argileuse. Elle s’alourdit et se compacte. Les vins restent séveux mais ont une finale plus tannique. Dans le bas, en bordure de nationale, le sol change petit à petit. Il devient très profond avec des argiles lourdes et des dépôts alluvionnaires. Massifs et puissants, les vins n’affichent pas la même finesse qu’en haut de pente. Ils sont terriens et souvent beaucoup plus tanniques."

Les moines avaient remarqué que le mélange de ces finages différent donnait un résultat de haut niveau. Peu ont eu la chance de gouter les vins de cette parcelle tous réunis.

Nous avons au cours d'une visite au château Génot Boulanger en 2006 acheté 5 millésimes de ce grand vin pour en voir les nuances selon les années. La parcelle de 0.43 hectare est calcaire et marneuse située dans la partie basse du clos, près de celle de Louis Jadot. Les rendements sont entre 30 et 35 hectolitres par hectare sur des vignes qui avaient en moyenne plus de 20 ans. Le vin est issu pour une partie de la vendange en raisin entier (égrappage 35% environ), récolté et trié à la main. Il est élevé dans 1/3 de futs neufs. Nous boirons donc, après l'avoir attendu 6 ans, 5 millésimes entre 1999 et 2004 du Clos Vougeot réalisé par François Delaby à l'époque.

Ces bouteilles furent parmi les pires dégustations jamais faites, avis totalement unanyme autour de la table. Les vins étaient durs, sans profondeur, sans parfum et pour tout dire, pas vraiment d'avenir prévisible.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins de Martinique
  • : Les aventures de dégustation d'un club oenophile tropical.
  • Contact

Recherche

Pages