Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 21:48

Chateau Pontet Canet (copyright blogcave SA)

 

L'élevage en amphore est reservé pour l'instant en France à quelques viticulteurs très confidentiels. Pourtant, le grand cru classé de Pauillac qui casse tout en ce moment et se classe d'après les critiques pas loin des premiers crus classés s'y met. Il est celui qui va changer la vue de ce bastion de l'agriculture "traditionnelle" (cad chimique, NDLR), la région de Bordeaux. Pourtant, des précurseurs comme Pavie Macquin, et celui qui le connait bien Stéphane Derenoncourt, ont fait ce qu'ils ont pu il y a vingt ans. Denis Dubourdieu, le pls célèbre des professeurs de la faculté de Bordeaux à l'heure actuelle, a fait acte et s'est mis à l'agriculture biologique. Donc, le biologique frémit sur Bordeaux, mais là, les amphores, ça fait longtemps qu'il n'y en a pas eu à Bordeaux. Le club testera 5 vins d'amphore bientot (parmi mondeuse de Belluard , Cahors un jour sur terre, bourgogne nectar de pinot noir et chasselas un matin face au lac de Dominique Lucas, amphora du clos canarelli), et 4 vins d'amphores d'Elizabeth Foradori ainsi que plusieurs vins des îles italiennes sicile (dont COS ) et Pantelleria.

Précisons qu'il s'agit d'amphores de béton dans lequel a été intégré du minéral de la parcelle élevé dans ce contenant.

Merci Jean Michel Comme pour cette honnêteté.

Repost 0
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 12:37

Le pinot noir a totalement changé le visage de sa répartition dans le monde en quelques années, surement en fonction du succès commecial qu'il obtient. Ce sont les vignobles anglo-saxons qui se montrent réactifs, les pays plus vieux en matière de culture viticole ayant des plantations très réglementées leur interdisant de jouer en fonction de la demande. . Les Etats Unis ont une surface qui couvrent quasimment celle de la Bourgogne et de la Champagne. En effet, plus de 19000 hectares existent aux USA, essentiellement sur la Californie et l'Orégon, alors que la Bourgogne un peu plus de 13000 alors que la Champagne en compte 10000. La Nouvelle Zélande a mis les bouchées doubles et correspond en surface (4800 Ha) à la moitié de la Champagne, avec des plantations massives en 2009 dans la Malborough région.

Repost 0
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 12:21

 

                                                           canada-gaz-de-schiste.png  

 

 

Des terroirs schisteux de la région de Monterey (pas très loin de Monte Bello de Ridge, donc) seraient un grand espoir dans la production de pétrole et gaz. Comme vous le savez, le respect n'étant pas la priorité de l'extraction par fracture hydraulique, cela a beaucoup inquiété les vignerons de cette partie de la Californie qui se sont aperçus d'une importante vague de vente de concessions pétrolières dans la région depuis décembre. Cela témoigne d'une exploitation imminente ou proche et le pétrole va faire pour la première fois concurrence au vin. On sait quel est le plus rentable, sauf à être un premier cru de Bordeaux...

Repost 0
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 12:07

 

 

copyright capital hightech

 

Une très jolie initiative, surement une aide aux courageux qui coupent l'herbe entre les rangs de vigne d'eux mêmes, refusant les desherbants chimiques. Dix kilos qui se débrouillent tout seuls pour couper l'herbe en récupèrant l'energie du soleil... Il travaille lentement, mais surement, 12h/24.

La société Vitirover bordelaise, l'a mise au point, au chateau Coutet à Saint Emilion.

Pour en savoir plus, c'est ici.

Repost 0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 12:34

Ce petit vignoble de 1.32 hectares situé au sein du premier grand cru classé, le chateau Haut Brion, appartenait à la famille Allary. Il n'a reexisté que quelques années car le femier Haut Brion qui l'incluait dans son vin, vient de le racheter. Une vente exceptionelle des années sans Haut Brion (1954 à 1978) va bientot avoir lieu, et il s'agira probablement de la dernière vente de ce microcru, de cette ampleur en tout cas.

(copyright l'impératrice)

Repost 0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 11:36

 

Le mas de Daumas Gassac (copyright Daumas Gassac)

 

Le mas Daumas Gassac, n'a pas une grande histoire. Et pourtant, il fait partie des domaines qui vont faire relever la tête aux vins du Languedoc. Ce n'est qu'en 1970 que la famille Guilbert va racheter ce mas en ruine. Leur ami, le Pr Enjalbert, spécialiste bordelais de la géologie viticole après avoir visité la propriété leur déclara qu'ils avaient acheté un terroir d'exception du fait de la présence de grèzes glaciaires très qualitatives pour la vigne, de sources froides et du Larzac qui vont tempérer les grandes températures de la région. Cela permettait d'obtenir de la finesse.

Véronique et Aimé Guilbert de la Vayssière vont donc planter des cabernets sauvignon de grandes propriétés bordelaises dès 1972. La première année, 1978,  sera produite avec les conseils du grand oenologue Emile Peynaud.

 

 

Le vignoble de Daumas Gassac (copyright Keisuke Matsushima)

 

Etant donné son encépagement très bordelais, il ne pourra bénéficier que de la mention vin de table.

Les vendanges manuelles permettent la production de 120 à 150000 bouteilles tous les ans du grand vin. Le rendement moyen est de 35 hectolitres par hectare. Le cabernet sauvignon représente toujours 80% des vignes qui composent le premier vin, mais 10 autres cépages médittéranéen depuis sont venus compléter l'encépagement: Il est élevé 12 à 15 mois dans des barriques de 1 à 7 ans. Il existe une deuxième grande bouteille, la cuvée Emile Peynaud, est réalisée à partir des premières vignes plantées en 1972 sur le terroir le plus pauvre et le plus prometteur pour un total annuel de 1800 à 5000 bouteilles. Cette grande cuvée est vendue de l'ordre de 100 euros depuis le premier millésime, 2001.

 

Aimé Guilbert (copyright trinque Fougasse)

 

Les millésimes que nous dégusteront seront:

 

En 1993, il a fait très beau au Mas, ce qui fait qu'il s'agit d'une grande année très tannique et de longue garde. Effectivement, le vin est serré, de belle longueur avec des parfums pour l'instant des parfums limités. Beaucoup lui voient de l'avenir.

 

1988 fut un millésime de longue garde avec de tous petits rendements. Magnifique, magique, long avec de beaux parfums de sous bois, de fleurs dont la pivoine. Encore de l'avenir à 25 ans!!!

 

1985 fut considéré comme le plus grand millésime réalisé à Daumas Gassac à sa naissance réalisant la synthèse de toutes les qualités souhaitables: finesse, suavité, intensité..Trop tard, beaucoup de parfum, mais plus beaucoup de corps.

 

2001 (Emile Peynaud): année très concentrée grace au vent du nord qui a deshydraté le raisin pendant 6 semaines continues.Somptueux, le vin préféré de tous ou à peu près. Longueur, élégance, persistance, équilibre, magnifique mais a t'il autant d'avenir que 1988? Grand vin.

 

2002 (Emile Peynaud): grand soleil (2°C la nuit, 32°C la journée) et vent du nord ont permis de réaliser une nouvelle grande année avec des rendements de petit volume (30 hl/ha). Beaucoup moins réussi que son ainé, il a un corps longiligne, une longueur moyenne, peu de parfums. Aurait il du être sorti?

 

Une maison qui travaille bien avec de beaux terroirs. Etonnant pour la région, le 1988 boxe encore et a de l'avenir !!

 

Repost 0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 12:21

Pour Noel, nous avons craqué, et dégusterons 5 grands champagnes de propriétaires comme de marque (mais de haut niveau). A la demande générale, alors que c'était un crève coeur pour beaucoup.

 

En premier, et comme notre précédente dégustation de bulles, nous commencerons par:

 

            copyright vinous aesthetics

 

l'inflorescence de Cédric Bouchard, un champagne de fleurs des champs que l'on doit à un magicien. Voilà le commentaire précédent: La maison est née en 2000. Comme son frère les roses de Jeanne, ce vin est issu de l'Aube, une région très sous estimée de la Champagne. Il est issu de pur pinot noir d'une parcelle de 1.47 hectare appelée le val vilaine, appartenant à son père. C'est vrai qu'il les travaille lui même, qu'il bichonne, soigne chacune d'entre elles comme un enfant.. Elle lui donnent en moyenne 45 hectolitres par hectare, ce qui est confortable, mais beaucoup moins que la plupart des propriétés en Champagne. Les grappes sont cueillies et sélectionnées une à une à la main, pour ne grader que ce qu'il y a de meilleur, sans se soucier de la quantité. La petite taille de la parcelle, plus le travail réalisé tout au long de l'année (ébourgeonnage, vendanges en vert) permettent de cueillir très mur. Les vins sont élevés en cuve inox. Il s'agit de 2007 non revendiqué.Anselme Selosse admire le travail de Cédric Bouchard. Même Robert Parker a couvert inflorescence de louanges, lui attribuant un 94/100.Le vin a déçu par rapport à la précédente dégustation. Un jardin potager très vert (groseille à maquereaux, rhubarbe..) pour d'autres. Belle longueur et légèreté de la bulle exemplaire.

Plus d'infos sur les pages suivantes: le site, ici, ici

Vidéo

 

Puis vient le brut spécial club de collection 2002 de Pierre Gimonnet. Il s'agit de pur chardonnay venant de des grands crus de Cramant (54%) et Chouilly (31%) avec quelques barriques venant de Cuis en premier cru (15%). Une partie des vignes a été plantée en 1911 et 1913. 50% ont plus de 40 ans. Elle s'appelle collection car il s'agit de la quintessence de la production dans une des meilleures années jamais réalisées par la famille. L'association des trois origines permet d'apporter plus de complexité.  Le dosage est très faible à 5 g/l.Un très grand vin, long, élégant, pur minéral, brioché.

  copyright caves direct 

 

 

C'est le tour de l'extra brut d'Anselme Selosse de plus de 10 ans de vieillissement puis de son rosé. Son domaine représente 7.4 hectares situés principalement sur Avize dans la côte des blancs. Le rosé provient des raisins de Francis Egly, ami de Anselme Selosse.

Le rosé est très apprécié par de nombreux d'entre nous avec une belle longueur et un coté exotique. Pour l'extrabrut, il va diviser sur la première dégustation. Le reboire après 1h30 d'aération va permettre de faire sortir de magnifiques notes de rose fanée, montrant qu'il faut carafer ce vin.

 

Anselme Selosse dans le salon du Château des Avizés 

copyright champagnes un monde de bulles

 

 

copyright l'union ardennais

 

Aller plus loin: ici, iciici

Vidéos: ici, ici, ici

 

Et enfin, nous finirons sur la cuvée Elizabeth Salmon de Billecart Salmon, un rosé de haut niveau.Il provient d'un mélkange de chardonnay et de pinot noir, comme en a le droit la champagne. Ce tte maison a été fondée en 1818. Seul 7% du pinot est vinifié en rouge, le reste l'étant comme du blanc. Tous les raisins de cette cuvée proviennent de grands crus.C'est la déception sur cette cuvée qui n'est ni à la hauteur de son prix, ni de la réputation de la maison.

Vidéos: iciici


 

copyright NYtimes

Repost 0
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 11:22

http://www.greysac.com/photos/02.jpg

                                    (copyright pixels et grains d'argent)

 

Quatre vingt quinze hectares passent d'un coup dans l'escarcelle de Jean Guyon, qui devient un acteur encore plus important du nord Médoc. Il y possède la tour serran et la Clare en plus des vins issus de sa propriété phare.

Une bonne nouvelle pour les amateurs de bon rapport qualité prix, car il sait comment valoriser au mieux ses propriétés.

Repost 0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 18:33

Jérome Bressy dans ses vignes (copyright delwina.pl)

 

Débarqués de l'appellation pour atypie. Je ne sais pas ce qu'ont les comités de dégustation des AOC, éliminant les meilleurs d'entres eux et adoubant les piquettes à 2.5 euros qui fleurissent dans les linéaires. Contradiction suicidaire qui explique une partie des problèmes des AOC peu connues à la vente.

Trévallon a été exclu pour atypie de son encépagement des baux de Provence, appellation naissante qui aurait bien eu besoin de l'image de son porte drapeau (et qui rame toujours pour la majorité non qualitative de ses producteurs).. Il en est de même pour l'appellation Rasteau, bien en mal de reconnaissance qui a refusé le vin d'un des tous meilleirs d'entre eux, celui de Jérome Bressy.

Honte à eux, parce que la typicité... Il suffit de voir en aveugle, pas grand monde, professionnel ou non ne reconnait l'origine.

Heureusement, les consommateurs eux approuvent, et il y a fort à parier que ça na changera rien pour Mr Bressy, au contraire.

Repost 0
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 20:42

http://www.hachette-vins.com/blog/wp-content/uploads/2012/09/RAPET-VINCENT-SYLVETTE.jpg

Vincent Rapet et sa femme Sylvette (copyright hachette)

 

Cinq millésimes de ce grand corton Charlemagne vous seront proposés ce soir. La famille Rapet (attention ne pas confondre avec Rapet François à Saint Romain) est perfectionniste depuis longtemps. Ils utilisent la lutte raisonnée.Ils labourent la terre plutôt que d'utiliser des produits chimiques. Le domaine est situé à Pernand Vergelesses depuis au moins le 18ème siècle. Il comprend 18 hectares de vignes. Le corton Charlemagne représente le plus beau terroir en blanc.

Après son père Roland, c'est Vincent qui est aux commandes du domaine.

 

 

  Limite d'Aloxe et de Pernand dans le grand cru Corton Charlemagne de la famille Rapet (copyright entre deuxverres)

 

Ce grand cru orienté Sud-Ouest est implanté sur des marnes silico-calcaires dans une dénivellation très pentue. Ces sols peu profonds, constitués de roches friables, sont assez légers, pauvres et très caillouteux. Les vignes sont situées sur les communes de Pernand-Vergelesses et d'Aloxe-Corton, pour un total de 3 hectares. Elles sont âgées de 3 à 50 ans. Les plantations régulières permettent d'allier la puissance des vieilles vignes à la finesse des jeunes plants. On pratique l'ébourgeonnage, l'effeuillage au soleil levant, la vendange en vert. La récolte se fait en petites caisses, vérifiée sur table de trie. L'élevage se fait sur 12 mois en futs neufs renouvelés par tiers mais en abandonnant la traditionnelle barrique bourguignonne de 228 litres pour un contenant de 350 litres marquant moins le vin. 6000 bouteilles en moyenne sont produites chaque année. 

 

Nous boirons les millésimes suivants:

1983 (belle année marquée par la botrytis):

1986 (belle année marquée par le botrytis):

1993 (petite année):

2001 (année froide):

2005 (grande année chaude):

 

Une vidéo pour approfondir vos connaissances du domaine: ici

Repost 0

Présentation

  • : Vins de Martinique
  • : Les aventures de dégustation d'un club oenophile tropical.
  • Contact

Recherche

Pages