Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Son cousinage est royal (pas tendance Ségolène, il fait l'unanimité). Il est situé juste au dessus (bande de vignes de forme triangulaire plantées verticalement sous la croix sur la première photo) de la Romanée (R, bande plantée horizontalement dessous), et de la Romanée Conti (RC, vignes en premier plan de la photo et s'arrêtant à la bande plantée horizontalement), contre la Tache (T), la Grande Rue (GR) et le Richebourg(Ri). Mais l'église est elle intervenue dans cette histoire, puisque son propriétaire était un écclésiastique jusque dans les années 80 ? Le chanoine chérissait tout autant  cette parcelle que sa soeur, la Mythique Romanée. Il l'avait même plantée à coup d'explosifs pour en fissurer la couche de roche toute proche, ce qu'Henri Jayer imitera plus tard lors de la plantation de son tout proche voisin, le célèbrissime Cros Parentoux (CP, moins bien placé en matière de terroir). Ce n'est qu'un premier cru, me direz vous. Oui, mais quel premier cru ! Il est fin et brutal à la fois, maniant les arômes sanguins (venu de la teneur en fer de son sous sol) , la girofle, la ronce, la violette et les fruits noirs confits. Un cru vosnien en diable.

Sa race lui permet de toiser de haut ses voisins, si prestigieux soient ils, avec des parfums relevant de la plus haute aristocratie. Pourtant Dieu que son sol est pauvre et caillouteux, avec tout au plus 20 à 25 cm de terre ! Mais ce calcaire était né pour engendrer de grands vins de pinot noir.
La parcelle Liger Belair est la plus grande recouvrant 0.73 sur un total d'environ 1.5 hectares. Elle est la seule allant du haut en bas, embrassant toutes les microdifférences de sol. La production est en moyenne de 3300 bouteilles par an avec des vignes âgées pour 33% de 80 ans, 33% de 60 ans puis 16% de 40 et 20 ans. Les autres parcelles sont possédées par Sylvain Cathiard (sc, 0.24Ha) en haut de l'appellation, Jean Grivot (jg, 0.07 Ha) au milieu et Robert Arnoux (ra, pour le reste) en bas contre la Romanée. Un cru on ne peut plus confidentiel, raison pour laquelle il n'est connu que des grands amateurs de Bourgognes rouges.

Il a longtemps été entièrement fait par Régis Forey, un des grands vignerons (et pourtant totalement méconnu) de Vosne Romanée. Mais, savez vous qu'il est à peu près impossible de trouver une bouteille de son domaine personnel ? Une raison à cela : les passionnés de Bourgogne rouge le savent et tout est prévendu. depuis de très nombreuses années. Sa verticale de Gaudichots (petites parcelles sans nom à gauche et tout contre la Tache sur la carte) a été la plus grande dégustation à ce jour réalisée à Bourgogne Aujourdhui, merveilleuse revue pour fondus de la Bourgogne. Imaginez ce qu'il a fait d'une parcelle de Reignots !

Les années proposées sont les suivantes :

1982 : forts rendements, mais peut sortir de grandes bouteilles très élégantes, toutes en finesse. Fatigué, semblant dilué (par rapport aux autres) mais reste plein de parfums avec une trame qui ressemble à celle de ses successeurs. Beaucoup plus court que les autres. Sur la pente descendante et aurait du être bu avant.

1986 : assez belle année mais de caractère un peu ferrugineux. Pas de nez, mais bouche merveilleuse de soyeux, de finesse, de fondu avec de la race.

1993 : grande année pour ceux qui ont récolté après la pluie, merveilleusement parfumée initialement, qui s'est longtemps refermée, mais commence à se réouvrir. Grand avec sa trame acide et tous les sublimes parfums appendus. A encore beaucoup de temps devant lui mais prêt.

1998 : grande année sérieuse (contrairement à tout ce qui est marqué), de longue garde type 1988. Malheureusement, le vilain petit canard, fermé pour certains, problème de bouteilles pour d'autres. Mais surement que la beauté des autres ne lui ont pas permis de montrer ses qualités propres.

1999 : Une très très grande année partie pour longtemps, mais déjà ouverte car issue de rendements non négligeables. Très très grande promesse avec une grande longueur, une force et une race phénoménales. Le temps lui permettra d'exhiber encore plus que le 1993, c'est dire !!

Un vin pour privilégiés connaisseurs à méditer religieusement, mais malheureusement quasi introuvables sur le marché.


Bonne sustentation.

Partager cette page

Repost 0

Présentation

  • : Vins de Martinique
  • : Les aventures de dégustation d'un club oenophile tropical.
  • Contact

Recherche

Pages