Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 12:34

 

Le chateau de Pibarnon est une création de la famille Saint Victor il y a un peu plus de trente ans maintenant. Cette propriété fait environ 50 hectares, situés sur des restanques (terrasses) orientées nord en amphithéatre non loin de la Méditérranée. Il est produit ici du rouge, du blanc et du rosé. Le vignoble est planté sur un sol triasique très riche en calcaire. Celui ci conjugué à l'atitude des collines, apporte une grande finesse d'expression. On y retrouve aussi des marnes bleues du Santonien, comme à Pétrus. Cinq pourcent de grenache complète le mourvèdre. Les vignes ont 30 ans de moyenne avec une densité de plantation de 5000 pieds par hectare. L'appellation bandol autorise un murissement parfait du mourvèdre son grand cépage, car il a les pieds au sec tout en baignant dans atmosphère humide grace à la proximité de la mer. Ce sont des conditions idéales pour lui (voir verticale de Pradeaux). Il est tardif, nécesitant une situation très au sud, sous peine de ne pas mûrir. Les rendements sont de 35 hl/ha en moyenne (31 à 38). Les vendanges sont manuelles, en caissette de 20 kg. La fermentation est longue, 25 jours. L'élevage se fait en foudre.Très rarement, un peu de bois neuf sous forme de barrique bordelaise est utilisé.

 

copyright wineterroirs (ici)

 

Le haut des vignes de Pibarnon (copyright dégustateurs.com)

 

 

Voici la description telle qu'elle est faite à la propriété en fonction de l'âge du vin. En effet, le mourvèdre peut débuter dur voire costaud, mais l'âge lui fait prendre une douceur et des parfums inoubliables:

 

De deux ans à cinq ans, c'est un vin à la robe soutenue, viril, mais toujours équilibré et élégant. Il peut, en effet, être dégusté jeune, car le Mourvèdre est un cépage aromatique. Le vin développe d'abord de la griotte, de la mûre, des fleurs aussi, de la violette; puis des notes fraîches de réglisse, et plus lourdes, poivrées qui vont s'affirmer avec le temps.

Plus évolué, après environ 10 ans : c'est à partir de cet âge qu'il faut en attendre le meilleur. Après quelques années, il offre des bouquets superbes, se découvre très plein, rond, noble, riche, élégant, emprunt de ce caractère de "noblesse" terrienne qui est le sien.

Au fil des ans, le vin est devenu plus accueillant, plus harmonieux, plus complexe. Tout d'abord, des fruits noirs : cerise, mûre, myrtille; puis des fleurs : pivoine, héliotrope, et un nez de sous-bois. Après quelques minutes, des notes plus lourdes de truffe, d'épices, de réglisse, de cannelle et de musc.

 

Tout le charme de la Provence à Pibarnon (copyright Avignon et Provence)

 

Nous gouterons les millésimes 1985, 1989, 1998, 2001 et 2004.

2004 est un boxeur très puissant mais étonnament soyeux. Beaucoup trop tôt.

2001 s'ouvre en apportant la provence et surtout la tapenade. Belle minéralité, belle longueur et belle élégance, mais on lui laissera encore un peu de temps.

1998 est un grand de Provence, droit comme un Bordeaux, long et élégant mais exhibant toute la palette de sa région avec la guarigue en rétroolfaction. Magique.

1989 a divisé nos dégustateurs. J'aime ses parfums évolués, mais cela ne plait pas à tous. L'année lui a laissé des sucres qui le rendent moins digeste et cache sa minéralité.

1985 a fait presque l'unanimité et étonné tout le monde par son côté très Bourgogne. Des parfums ennivrants de rose ancienne, pivoine, iris...une longueur minérale éblouissante.

 

Sacrée dégustation et belle découverte d'un monstre sacré de la Provence. Le côté très variable selon la garde a étonné tout le monde. Selon l'âge de la bouteille, les accords avec les mets changent du tout au tout.

 

Quelques vidéos pour compléter cette présentation: ici, ici et .Mais aussi .

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins de Martinique
  • : Les aventures de dégustation d'un club oenophile tropical.
  • Contact

Recherche

Pages