Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 13:06

La polémique enfle (à cause de quelques personnes) autour de la dégustation des grands Bordeaux 2005 visant personnellement François Mauss, le fondateur et animateur du GJE.

Cette dégustation ayant été commanditée par colony capital, le groupe d'investisseurs qui possède chateau Lascombes, la méthodologie avait été élaborée avec un rafinement tout à fait inédit pour éviter justement tout soupçon de collusion d'intérêt (très à la mode depuis le médiator).

 

Rappel des faits méthodologiques:

- Les jurés sont des professionnels de haut niveau, en rien inféodés à des intérets privés (Olivier Poussier, Michel Bettane..).

- Les vins ont été commandés par un huissier assermenté, qui a recherché sur la place de Paris (finalement achetés à Lavinia qui les avait tous disponibles). Ils les a gardé dans sa cave, emmené sous scellés au Laurent où a eu lieu la dégustation. Les sommeliers du Laurent ne savaient pas eux même ce qu'ils servaient.

- L'huissier a été remboursé à postériori sur présentation de la facture.

- Le jury a accepté de venir alors qu'il ne savait rien de la dégustation: appellation, année, qui commanditait... Il ne l'a su que lorsque les notes ont été remises à l'huissier et que le débriefing avait été réalisé.

- François Mauss ne dégustait pas.

- Les vins avaient un ordre défini mais la moitié commençait dans un sens et l'autre moitié dans le sens inverse, sans que les dégustateurs ne sachent rien.

 

Je n'ai jamais vu un tel raffinement dans la méthodologie, et disons le tout net c'est parfait. Aucun critique éditant un guide ne fait pareil et autant, et alors que beaucoup d'amateurs suivent leurs recommandations, il y a des possibilités pour le producteur désirant tricher de fausser l'avis du critique (au moins temporairement).

 

Résultat:

1/ Lascombes premier avec Léoville Poyferré juste derrière (polémique ancillaire puisque ces deux vins sont faits par Michel Rolland).

2/ des critiques acerbes de quelques uns, surtout des amateurs, mais aussi d'un journaliste du point qui fait douter de la crédibilité des informations d'un journal que je lis depuis 20 ans (en sachant à qui il appartient et ils le rappellent). En une phrase lapidaire, assassinat de François Mauss, qui se voit affubler d'un role de suppot du grand capital cherchant à revendre le chateau à grand profit après l'avoir remonté (d'où la dégustation comparative).

 

Pourtant personne n'a dit que Lascombes était meilleur que chateau Margaux ou Lafite et autres premier auxquels il était confronté, mais le résultat porte uniquement sur le 2005 dégusté en 2011. Pour autant, personne ne peut dire ce que donnera ce match dans dans 5, 10, 15 ou 20 ans sauf à avoir des à prioris.

Ceux qui polémiquent ont justement ces qualités/défauts, doublés d'un sérieux complexe évoquant le coq dans sa basse cours, incapable de remettre en cause ses petits à priori devant l'évidence.

 

CC savait probablement que son vin se dégustait bien, et alors? Il s'agit de bien recentrer les conclusions qui sont très contextuelles.

 

F Mauss exprimait un dégout face à toutes ses polémiques alors qu'il avait émis une dégustation comme jamais probablement cela avait été fait. Pourquoi vouloir convaincre ceux qui ne veulent pas être convaincus même par l'évidence?

 

Continuez Mr Mauss, c'est une oeuvre de salubrité publique que vous tenez à bout de bras. CC a des arrières pensées? Qu'à cela ne tienne, le résultat n'est pas arrivé par hasard, il a fallu beaucoup travailler pour y arriver, assimilons ça à une récompense.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins de Martinique
  • : Les aventures de dégustation d'un club oenophile tropical.
  • Contact

Recherche

Pages