Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 22:15

 

Chais de Romano Dal Forno  (copyright weimax.com)

Nous aurons la chance de gouter aux vins exceptionnels de ce magicien ce soir. Le Valpolicella qu'il produit est en effet un des vins les plus grands et les plus recherchés d'Italie, atteignant des prix extravagants. Cette région possède deux

légendes, Quintarelli et Romano Dal Forno. Le premier est le garant de la façon traditionnelle de faire le vin en Vénétie alors que Romano est celui qui a fait découvrir de nouveaux horizons à sa région en terme de qualité et de parfums. Ca ne vous étonnera pas que Bob l'encense. Mais, il nest pas le seul et beaucoup de critiques Français font de même.

 

Romano Dal Forno à Illasi (copyright winepictures.com)             Illasi

 

Découverte donc.

Romano a repris le domaine familial en 1983 sur les coteaux du val d'Illasi. Un total de 12 hectares sont en propriété et à peu près autant en fermage. Les raisins y sont choyés, récoltés à grande maturité.

Il produit le Valpolicella mais aussi les spécialités traditionnelles de cette région arrière pays de Venise.

L'Amarone est quant à lui, issu des mêmes cépages corvina, rondinella et molinara, laissés à sécher sur des claies (appassimento) plusieurs semaines pour les concentrer encore. Il sera élevé un total de 5 ans, contre 4 pour le Valpolicella.

La vinification se veut le moins interventionniste possible.

L'élevage est très marqué par la barrique neuve, mais la matière très dense (surtout en comparaison avec les viticulteurs voisins) l'absorbe avec les années.

Les robes sont foncées (rubis).

Les parfums sont très variés: cerise, cacao, framboise, épices, terre, fumé, rafle, cassis, végétal, orange, fleurs, camphre, graphite, amande. La matière est grande avec une minéralité perceptible. Le toucher de bouche est soyeux et la longueur grande.

 

séchage des baies pour l'amarone  (copyright weimax.com)

Romano aime le bois américain, travaillé en France chez les tonneliers de la Charente.

 

 

Nous boirons une verticale de 4 Valpolicella (2004, 2003, 2001 et 1996) pour finir par un Amarone 2003.

La dégustation fut étonnante: Les trois premiers ont été critiqués comme rarement car très puissants et amers avec une longueur moyenne, totalement formatés, puis est venu le temps du 1996 qui est une merveille de fruits rouges, noirs, aromes tertiaires, fleurs (jacinthe, pivoine, muguet, violette..), chocolat, figue, réglisse, bois précieux avec une force et une longueur qu'on attendait plus. La petite note amère à la fin est aussi du plus bel effet alors que nous ressentons l'élément minéral pour la première fois. Puis l'amarone s'est invité à notre table, et là, on en a pris plein le palais, une force douce, délicieusement sucrée d'une longueur époustouflante s'est emparée de tout le monde, aimant ou n'aimant la force, le sucre. Tout le monde fut d'accord pour trouver ce vin exceptionnel.

Le plus étonnant fut la dégustation à nouveau des trois premiers qui se sont révélés très bons après 2 à 3 heures d'ouverture, et en tout cas bien bien meilleurs.

Conclusions: vins exceptionnels, mais ne pas les boire avant 15 ans et bien les carafer 2 à 3 heures minimum.

 

Ils vont bien avec des viandes grillées, du boeuf comme de l'agneau ou des ribs, des viandes gouteuses comme les gibiers.

 

Une vidéo pour aller plus loin.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

RudVal 08/12/2011 00:08

http://www.youtube.com/watch?v=2Z98AjNqEnw

Présentation

  • : Vins de Martinique
  • : Les aventures de dégustation d'un club oenophile tropical.
  • Contact

Recherche

Pages