Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 14:49

 

 

Suite au classement de 1855, j'ai cherché des éléments pour me faire une opinion sur cete revue que je lis depuis 1987 sans avoir manqué un exemplaire malgré des destinations très exotiques et lointaines, où l'acheminement n'était pas toujours évident.

 

J'y trouve des choses étonnantes. Par exemple, cette dégustation faite à l'aveugle avec les vignerons et refaite bouteilles découvertes parce que cela ne correspondait pas aux résultats à priori (cad du guide, il ne faut pas se déjuger, défaut très français), et corrigée ipso facto. Témoignage (courageux) de Jeff Carrel, vigneron présent à l'époque sur LPV :

 

Quand aux journalistes français, considérant que c'est le temps qui révèlera les grands vins, je les remercie à titre postume. Je crois que surtout, comme le souligne HB, qu'ils ne veulent pas s'engager pour ne pas se tromper, car lorsqu'ils ont donné leurs avis, cela devient définitif. J'ai souvenir d'une dégustation RVF pour les millésimes dans le saint chinian, dégustation à l'aveugle puis après la levée des chaussettes, malheureusement aucun des domaines régulièrement sité dans ce journal n'était présent, donc redegust avec l'idée que cela n'est pas possible, et l'on repéche les cadors au détriment des autres car la place est comptée. Depuis je n'envoie d'échantillon qu'a mes clients et a des concours ou je sais que c'est un peu la loterie mais bon.

 

La dégustation en aveugle nous fait rentrer dans un autre monde, celui où l'émotion ne joue que par ce qu'il y a dans le verre. Pas de parasite liée à un respect à priori, on juge équitablement.

 

Je continuerais bien entendu à chercher et vous informer au fur et à mesure de ce type de réalités, allant dans un sens ou dans l'autre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins de Martinique
  • : Les aventures de dégustation d'un club oenophile tropical.
  • Contact

Recherche

Pages