Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 02:00

Une incroyable dégustation destinée àcomparer à l'aveugle des grands vins de Bordeaux de l'année 2001.

 

On règlera par la méthodologie deux éléments conflictuels par le passé:

 

- S'affranchir des critiques habituelles adressées aux dégustations comparatives sur le fait que la place change la perception et donc le gout et la note d'un vin.

 

- Mettre en pièce la critique qui argue que les grands vins ont besoin de temps, et que les déguster trop tôt conduit à mal les noter par rapport à des bouteilles de terroirs moins réputés prêtes plus tôt.

 

Les jurés (grands critiques, meilleurs sommeliers du monde, négociants, de toutes les nationalités) gouteront deux fois les vins: (1) d'abord dans l'ordre dicté par leur numéro de table, et donc personne ne commence par le même vin, sans le savoir; (2) Une fois les copies ramassées, on remet les mêmes vins dans un ordre établi statisstiquement différent, en disant à chacun ce qu'il a dans le verre.

 

Sérieuses différences avec de nombreuses corrections après coup, étiquettes découvertes, pour des crus comme Lafite Rothschild, Petrus, Lafleur tous à plus de 500 euros. Juste pour montrer le rôle du prestige, mais aussi et les commentateurs l'oublient un peu, en fonction des coups de coeur passés, qui ont surement été nombreux avec ces vins.

 

A l'aveugle, il est clairement, et pour la première fois à ma connaissance, deux groupes différents aimant les vins classiques, et un autre les vins plus internationaux, avec plus de puissance et de bois.

 

Deuxième enseignements, les "petits" s'en sortent particulièrement bien puisque Reignac, simple Bordeaux supérieur à 16 euros, arrive 9ème sur 30 à l'aveugle. Smith Haut Lafite arrive premier avant Pape Clément. Haut Condissas, le vin prestige de Jean Guyon (Rollan de By), arrive en cinquième position. Clos du Jaugueyron, un Margaux de garage, arrive sixième. Haut Brion et Lafleur suivent juste devant Reignac. Lafite est seizième et Petrus n'apparait pas dans les vingt premiers. Rollan de By est entre Mouton et Trotanoy qui est vingtième: celui ci devient premier étiquette découverte !!

 

Haut Brion devient deuxième, Lafleur troisième et Lafite quatrième. Pétrus remonte à la sixième place. On comprend pourquoi les grands chateaux ne font plus déguster à l'aveugle et comparativement aux autres. Le prestige de l'étiquette est clairement un atout, même chez des grands professionnels. Reignac devient dix septième et clos du Jaugueyron vingtième.

 

Très instructif, non?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins de Martinique
  • : Les aventures de dégustation d'un club oenophile tropical.
  • Contact

Recherche

Pages