Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 02:34

L'exemple de Pontet Canet, cinquième cru classé qui taille des croupières aux deuxième, a surement fait école. Ces derniers temps, beaucoup de crus classés du Médoc se mettent à faire des expériences en biologie ou biodynamie. la faculté d'oenologie n'était pas trop pour, ce qui a surement retardé les choses. Mais, ça y est ..

 

La liste des chateaux est longue:

- Latour possède maintement 18 hectares en bio: 15 sont directement cultivés en biodynamie.

- Rauzan Ségla, 2ème de Margaux appartenant au Wertheimer (Chanel), va tester 4.5 ha.

- du Tertre, 5ème CC, expérimente sur 8 hectares.

- Beychevelle aura l'année prochaine 30 hectares en biologie.

- Rausan Gassies 2ème classé à Margaux comme le précédent, est lui aussi concerné par des essais.

- Pichon Comtesse, propriété de Roederer depuis quelques années, a maintenant 6 hectares en biologie et biodynamie.

- Lafon Rochet, ex frère de Pontet Canet, commence en bio sur 10 hectares.

 

Pour la rive droite:

- Ausone le fait depuis 2004 et est entièrement en bio depuis l'année dernière.

- Clos Fourtet essaie la biodynamie sur 4 hectares.

- Pavie Macquin est le premier parmi les grands a s'être converti intégralement à la biodynamie il y a longtemps.

- Berliquet, cru classé de Saint Emilion, cesse les desherbants.

- Bonalgue à Pomerol en fait de même.

 

 Vous voyez, ça ne concerne pas encore beaucoup de monde, mais cela vient. Et le fait que des premiers s'y mettent est un pas très important.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins de Martinique
  • : Les aventures de dégustation d'un club oenophile tropical.
  • Contact

Recherche

Pages