Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 04:16

Pour rentrer dans le vif du sujet (c'est le cas de le dire), nous nous sommes rendus chez William Fèvre. Les 2007, qu'on nous a entièrement fait dégusté nous ont, je ne crois faire mentir personne, parus trop tendus, acides. Seul le Saint Bris (terre de sauvignon unique en Bourgogne) 2006 nous a vraiment convaincus deux jours après en pique nique sur des nourritures simples, au dessus des vignes de Corton Charlemagne.
Alors, avant le choc Long-Depaquit, nous sommes allés à la rencontre de ces terroirs, essayer de rapporter un peu d'histoires et de souvenirs pour vivre nos expériences oenophiles Chablisiennes futures.



Nous n'étions pas malheureux entre les vignes des grands crus Valmur et Vaudésirs...



Eh, Franck, elle est bonne la Moutonne ?

Puis ce fut notre première révélation bourguignonne : les Chablis du domaine Long Dépaquit. Le cadre est reposant, beau.

 


Dès le premier chablis village, nous avions perçu la différence avec Fèvre: plus de gras, de complexité mais peut-être moins d'avenir.































































Puis cela a continué (voir la photo) par des premiers et grands crus de toute beauté coiffés par une superbe Moutonne.






Nous étions concentrés comme vous pouvez le voir...



Puis, avant de rejoindre la cote d'or, nous sommes allés en pélerinage voir les forets qui nous avaient tant plu chez les cousins Dauvissat et Raveneau, et que nombre d'entre nous ont acheté par la suite (grands crus les clos et Blanchots au fond à gauche dans le soleil). Pas mal, Franck ?




Partager cet article

Repost 0
Christophe Deligny
commenter cet article

commentaires

rud 02/06/2009 03:13

Commence mal..Bien trop de photo de moi !

Christophe Deligny 02/06/2009 04:17


Non
Sur le plan de la sémantique et vu le début, tu devrais plutôt dire, ça finit mal. J'ai respecté la stricte parité légale syndicale: tu peux vérifier, deux apparitions par personnes, sauf Franck,
qui a tenu à être dans le soleil, X5 oblige... (Pardon, j'ai pas résisté au mot).
De toute façon, j'ai un argument massue, si tu n'es pas content, je dénonce chez toi. Je serais (je le sais d'avance) sommé de révéler comment j'ai réussi à prendre autant de photos d'un sujet
aussi rétif (j'ai la même à la maison, qui me casse les pieds tout le temps avec ça, alors)


Présentation

  • : Vins de Martinique
  • : Les aventures de dégustation d'un club oenophile tropical.
  • Contact

Recherche

Pages