Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 12:49
Il y a des journalistes qui ne font rien comme les autres. Robin Goldstein, un journaliste indépendant spécialiste du vin (travaillant au Wine Trials), connaissait le peu de sérieux de ce journal. Voici comment il a réussi à démontrer leur cupidité et les travers que cela entraine : Chaque année, le WS réalise des championnats "awards of excellence" des restaurants dans le monde. Robin a eu l'idée de créer de toute pièce un restaurant " l'Osteria l'intrepido di Milano" ayant pignon sur rue à Milan, inventant au passage chef, manager, paiement par carte bleue, visa, american express, adresse, telephone, fax, email, site web et surtout cave... En effet, il a choisi tout ce que le wine spectator a détesté en matière de vins italiens ces dernières années et leur en a envoyé la liste sous forme de carte des vins en association avec la carte des plats : en majorité (60%) des 50 à 79 points, la lie de la lie pour ce journal (ce qui fait tout de même 10 à 16 sur 20, note que les français apprécieraient, NDLR).  Voici le site de Robin link
Puis, il a payé les 250 dollars, précieux césame nécessaire et indispensable à "l'inscription au concours" (250 multiplié par des milliers de restaurants à travers le monde, ça fait tout de même des centaines de milliers de $ toujours bons à prendre). Très rapidement, le restaurant fictif s'est vu parer de grandes qualités avec une place sur le site du WS, une place dans la publication mensuelle... Tout cela visiblement sans que la moindre personne du journal ne jette un oeil sur la carte des vins qui avait été fournie : Le WS s'est donc subitement mis à recommander  chaudement à tous les oenophiles de Milan d'aller dans ce restaurant (fictif) pour ses bouteilles sans la moindre vérification; alors qu'à la carte de celui ci, figurait une majorité de vins qu'ils ont goûté et detesté le plus dans les vins italiens depuis des années !!! Et c'est très probablement la même chose pour les vins qu'ils jugent à longueur de magazine : ils les recoivent des producteurs sans les payer. De là à faire une cuvée spéciale pour le WS, vu qu'ils ne vérifient rien, et testent toujours de la même façon : au soleil de New York à travers les vitres du building, sans jamais aller sur place (sauf le directeur, à qui "on" a offert une villa à Il Borro en Toscane avec cave déjà garnie, des fois que lui prendrait l'idée saugrenue de vérifier).
Ils se sont même défendus en prétextant qu'ils étaient tombés sur un répondeur et avaient laissé un message (sérieuse la vérification alors qu'il existait un email) : vérification faite, ils avaient bien laissé un message, mais après obtention de l'award et surtout pour proposer de payer un petit supplément de 3090 à 8860 $ pour un petit encart de pub !!!
Presque du Bush dans le texte (cad cynisme).. Business over all..
Robert Parker, malgré ce qu'on peut lui reprocher,  a l'honnêteté de payer les vins de ses propres deniers..
Pas très sérieux ni très déontologiques les journalistes du WS, mais nous le savions déjà..
Faut il encore considérer l'opinion de personnes se comportant d'une telle manière ?

Voici un extrait de la carte pour rigoler :

I rossi italiani “riserva” della nostra cantina

AMARONE CLASSICO 1998 (Veneto) Tedeschi 80,00 €

Wine Spectator rating: 65 points. “…Not clean. Stale black licorice…”

AMARONE CLASSICO “LA FABRISERIA” 1998 (Veneto) Tedeschi 185,00 €

Wine Spectator rating: 60 points. “…Unacceptable. Sweet and cloying. Smells like bug spray…”

AMARONE CLASSICO “GIOÉ” 1993 S. Sofia 110,00 €

Wine Spectator rating: 69 points. “…Just too much paint thinner and nail varnish character…”

BARBARESCO ASIJ 1985 (Piemonte) Ceretto 135,00 €

Wine Spectator rating: 64 points. “…Earthy, swampy, gamy, harsh and tannic…”

BAROLO 1990 (Piemonte) Az. Agr. GD Vajra 140,00 €

Wine Spectator rating: 64 points. “…Earthy, musty, lacking in charm…”

BAROLO RISERVA 1982 (Piemonte) Bruno Giacosa 250,00 €

Wine Spectator rating: 72 points. “…Agressive [sic] tannins that are sharp and harsh…”

BAROLO “ZONCHERA” 1994 (Piemonte) Ceretto 120,00 €

Wine Spectator rating: 74 points. “Quite disjointed…a coarse, chewy texture and an astringent finish. Hard to tell if it will ever come around…”

BRUNELLO DI MONTALCINO RISERVA 1996 (Toscana) Gianfranco Soldera 235,00 €

Wine Spectator rating: 74 points. “…Turpentine. Medium-bodied, with hard, acidic character. Disappointing…”

BRUNELLO DI MONTALCINO “LA CASA” 1982 (Toscana) Tenuta Caparzo 200,00 €

Wine Spectator rating: 67 points. “…Smells barnyardy and tastes decayed. Not what you’d hope for…”

BRUNELLO DI MONTALCINO 1993 (Toscana) Tenuta Caparzo 180,00 €

Wine Spectator rating: 80 points. “…A bit lacking in concentration, but with pretty, round tannins and a soft finish…”

BRUNELLO DI MONTALCINO RISERVA 1995 (Toscana) Tenuta Caparzo 135,00 €

Wine Spectator rating: 81 points. “…The palate is light-bodied with a slightly diluted finish. Light for the vintage. Rather disappointing for this producer…”

CABERNET SAUVIGNON “I FOSSARETTI” 1995 (Piemonte) Poderi Bertelli 120,00 €

Wine Spectator rating: 58 points. “Something wrong here. Of four samples provided, two were dark in color, but tasted metallic and odd…”

SASSICAIA 1976 (Toscana) Tenuta San Guido 250,00 €

Wine Spectator rating: 65 points. “…Even Sassicaia could not apparently escape the wet weather of this memorably bad vintage in Tuscany. It lacks harmony, having oxidized…”

SASSICAIA 1980 (Toscana) Tenuta San Guido 280,00 €

Wine Spectator rating: 77 points. “…Light, watery and diluted vanilla and milk chocolate character…”

SASSICAIA 1995 (Toscana) Tenuta San Guido 300,00 €

Wine Spectator rating: 90 points. “…Rich in currant, blackberry, dried herbs and tanned leather…”

Partager cet article

Repost 0
Christophe Deligny
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Vins de Martinique
  • : Les aventures de dégustation d'un club oenophile tropical.
  • Contact

Recherche

Pages