Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 12:56
Voilà le grand cépage blanc méconnu avec le chenin de Loire. Pourquoi grand ? Parce qu'il est capable de reproduire avec un grand luxe de détails chaque sous sol. L'Alsace, disposant de grands terroirs variés dits de faille, est une des grandes régions du monde pour le riesling avec l'Allemagne et l'Autriche. Si les sols de granit ou de grès donnent de la finesse et de l’élégance, le calcaire apporte puissance et structure au riesling avec une charpente acide souvent soutenue. L'Australie et la Nouvelle Zélande frappent à la porte avec des vins différents des trois pays du vieux continent. Pourquoi ce cépage n'est il pas reconnu à la hauteur de ses qualités ? Une explication est qu'il n'aime pas le chêne neuf... Il supporte aussi très mal la médiocrité, qui est beaucoup plus courante que la qualité, en Alsace en particulier, où il est fabriqué des océans de médiocrités. Il est par ailleurs peu adaptable, et préfère les zones très au nord, peu en vogue actuellement. N'en ayons cure et découvrons les plus grands vins blancs méconnus de la planête :

Nous dégusterons les plus grands riesling (secs ou à peu près secs) d'Alsace :
- Kitterlé 1994 de Schlumberger
- Muenchberg 2000 du poête André Ostertag
- Schlossberg Sainte Catherine l'inédit 2000 des délicates soeurs Faller
- Clos Sainte Hune 1998 de Trimbach, la droiture de l'Alsace
- Rangen de Thann 1990 de Zind Humbrecht, la légende dans un millésime de légende.


Le kitterlé est une pente impressionnante au dessus de Gwebwiller allant jusqu'à 60% de pente, au sous sol gréso-volcanique. Les vins y demandent une maturation lente en bouteille pour exprimer du poivre blanc. Comme dans la cote rotie, une équipe de maçon "dits de montagne" est employée sur le domaine pour entretenir les cinquante kilomètres de murs présents sur ce grand cru de 25 hectares environ. La culture est biologique avec des labours au cheval de race comtoise, adapté pour travailler dans ces grandes pentes. Les rendements moyens sont très bas, 25 hl/ha. Grande trame acide avec une belle persistance sans toutefois de grande longueur. N'est pas apprécié par tous.



André Ostertag est un poête du vin qui a crédibilisé cette partie de l'Alsace du nord qui était méconnue. Cet ami de Dominique Lafon (ils ont fait leurs études ensemble) tire le meilleur parti possible de tous ses terroirs, particulièrement de sa parcelle de Muenchberg, terroir grésovolcanique, méprisé parce que situé au nord de Strasbourg, ce pays de paysan. Ce vin sous la baguette d'André, a des parfums vibrants et élégants. Les rendements sont bien entendu, modestes. Le but est là aussi de reproduire le terroir, et les bouteilles sont d'ailleurs parées d'étiquettes selon que le vin vienne ou non du sol au gout d'André. Un grand riesling que s'arrachent les connaisseurs. Une comête : une première bouche époustouflante puis plus rien (s'améliore en la matière avec l'aération). Très joli, avec équilibre et parfum. Fait penser à un condrieu. La différence avec le premier est saisissante vu qu'il s'agit du même type de terroir.

Les soeurs Faller sont connues pour l'extrème finesse d'interprétation de leur terroir. Conjuguer finesse et absence de maigreur n'est pas donné à tout le monde. Le Schlossberg est un coteau granitique très pentu. Si la cuvée Sainte Catherine donne la plus belle partition du coeur de ce coteau. l'inédit constitue les plus belles barriques de cette cuvée, produite uniquement les meilleures années. Elle doit conjuguer la richesse d'un vin de récolte tardive tout en conservant un caractère sec en bouche. Récital particulièrement difficile à réaliser mais les soeurs en ont compris la mécanique depuis longtemps et jouent la mélodie du riesling en sol granitique à la perfection. Les amateurs du monde entier savent ce que les vins de ce domaine savent chanter et tous veulent leur part de l'opéra. Même Bob apprécie, et comme toujours pour notre malheur, cela en a augmenté les prix... Malheureusement, la première dégustation retrouve une bouche lourde, sans unité, avec des parfums de VT placés ça et là. La longueur ne suit pas. A sa décharge, le vin s'améliore avec l'aération sans atteindre, loin de là, les qualités des suivants. Ecoutez Catherine Faller (en anglais SVP) déclamer la symphonie de cette cuvée. link



Issu de vignes plantées dans de Grand Cru Rosacker à Hunawihr, sur un terroir de calcaire dolomitique, le Riesling Clos Sainte Hune est la cuvée prestige du domaine Trimbach. Mondialement connu comme un des plus grands rieslings d’Alsace, réputé pour sa grande capacité de garde, le Clos Sainte Hune est un vin que tout amateur de riesling doit avoir goûté au moins une fois dans sa vie. Produit à environ 7000 bouteilles, et victime de son succès, c’est également devenu le vin sec le plus cher d’Alsace. Pourtant, même si son prix approche désormais 100€ la bouteille, il reste peu cher dans la sphère des plus grands vins blancs du monde dont il fait partie. C'est un vin d'une grande droiture sans jamais de sucre résiduel. Il fait partie des vins préférés d'Olivier poussier comme de nombreux amateurs de vin sec et minéraux. Il constitue un rêve pour de nombreux passionnés et nous avons la chance d'en avoir ce soir. Sa longévité est légendaire et 30 ans ne lui font pas peur... Quel vin. Un style à mi chemin entre le premier et le deuxième avec une grande longueur. Le vin est serré, dense, tout en étant d'une grande minéralité élégante. Très beau.











Olivier Humbrecht est le premier master of wine français. Il dirige son exploitation avec une méticulosité raffinée. Il est le hérault de la viticulture biodynamique en Alsace. Son exemple comme celui de Marcel Deiss sont salutaires à cette région qui continue de fabriquer parmis les plus mauvais vin français bas de gamme en faisant pisser des vignes qui n'attendent que ça. Son père a redéfriché le Rangen, grand terroir volcanique extrèmement pentu au pied de Thann, vignoble de grande et très ancienne  réputation, qui avait été oublié car trop difficile à travailler. Très grand vin, mais pour certains, il a le tort de passer après le Clos Sainte Hune. Pour moi, il a beaucoup plus de parfums, mais il est moins droit. Ne fait absolument pas son âge. Encore un très grand. Ecoutez le ici link (blague : remarquez le gros 4X4 derrière)


Une dégustation découverte pour de nouveaux parfums, probablement plus proches des chablis en terme de minéralité qu'un vin du sud de la France, mais avec des légendes incontournables comme le rangen, le clos Sainte Hune ou le Schlossberg des soeurs Faller dans sa meilleure version en sec. Bonne dégustation...

Partager cet article

Repost 0
Christophe Deligny
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Vins de Martinique
  • : Les aventures de dégustation d'un club oenophile tropical.
  • Contact

Recherche

Pages