Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 01:23


Collioure-66-.jpg
Voilà une "appellation" qui avait été oubliée et qui depuis 5 à 10 ans fait à nouveau parler 
d'elle. Et bonne nouvelle, les vieilles vignes sont toujours là, souvent situées en hauteur, gagnant en ça de la fraicheur, alors que les cépages rouges ont été souvent renouvelés ou "améliorés". De nombreux cépages anciens et traditionnels sont toujours présents. Cela reste donc le gage d'une bonne adaptation de la vigne au sol, nécessaire à la réalisation de grands vins. Ce n'est plus le cas dans le Languedoc où l'un des problèmes consiste en la difficulté que les vignerons peinent à trouver le lieu où chacun des cépages serait le mieux à sa place, information qui généralement provient de l'observation de nombreuses générations, et qui reste disponible dans le Roussillon. On ne peut donc en cela pas qualifier le Roussillon de nouveau monde, contrairement à son voisin languedocien.



darwin-collioure.jpg                                          Collioure par Matisse



Je n'ai pas retrouvé dans la littérature oenophile de dégustation de roussillons blancs. Il est pourtant extrêmement intéressant de redécouvrir ce que faisaient les anciens, l'apport de la connaissance viticole du XXIème siècle améliorant encore ces vins. Par exemple, le très médiatique Clos des fées (http://www.closdesfees.com/index1.htm) ne produit de vin blanc que depuis 2 ans. Ces vins n'ont aucune notoriété, à tort, la lourdeur venant du soleil écrasant étant habituellement le défaut dont on les soupçonne. Recherchez la fraicheur de ces vins et vous verrez qu'ils font surement partie des vedettes de demain. C'est donc pour vous l'occasion de goûter des cépages que vous n'avez probablement jamais abordé (grenaches gris et blanc, maccabeu), sous forme de vin sec en tout cas. J'espère que cette dégustation vous apportera autant que les précédentes, l'originalité en plus. Beaucoup de ces vignerons sont des néovignerons, avec une idée et une raison pour s'installer ici, avec  une volonté de travailler de façon idéaliste, au moins en biologie. Tous ces vins sont à servir à 13°.

P3023362.jpg
 













Collioure vue de la terre avec en premier plan les vignes en terrasse de Banyuls




Domaine Madeloc, cuvée Trémadoc
(grenache gris 80%, grenache blanc selon récolte, vermentino 20%) : Le vin de Pierre Gaillard, un des meilleurs vigneron de la cote rotie : ce domaine a été créé en 2003 ! Il joue dans la catégorie des puissants. Un habit doré, un nez exubérant et capiteux, entre lys et jasmin, fruits blancs.
L'attaque est douce, ample, le palais déroule gras et complexité avec des parfums de garrigue, d'acacia, de fruits à chair jaune. Saveurs de pain grillé, d'amandes, profil légèrement salin, beaucoup de suavité et de longeur. Une cuvée gastronomique dont on rêve aux côtés d'un turbot aux baies roses, d'une sole en beurre citronnée.


La Préceptorie de Centernach, cuvée les terres nouvelles (100% grenache gris) : les parfums de guimauve, miel, menthol, citron et autres agrumes, fenouil seront de la partie. Ce vin sur terroir de schistes, vient de la famille Parcé, légende locale installée au domaine de la Rectorie et au mas blanc. Humant la bonne affaire, cette famille s'est installée à Saint Arnac (!! 66220) dans l'arrière pays où il fait frais.

2006.jpg


Herve-Bizeul-.jpgClos des fées (Grenache Blanc 90 %, grenache gris 10%). Le domaine qui fait le plus parler de lui. Hervé Bizeul doit surement être hyperactif.  Outre son clos des fées et après avoir travaillé pour Jean pierre Coffe, la revue des vins de France, il a créé un vin de marque de qualité et raisonnable en prix (Walden), vendu chez Auchan à prix permettant aux producteurs de vivre (il a réussi à ce que l'hyper ne prenne qu'une marge de 10%, une première !!) pour aider les vignerons alentours qui ont du mal à s'en sortir alors que lui vend sa petite Sibérie plus de 200 euros (voir sur www.walden.fr). La parcelle fait 2,5 hectares de vignes centenaires en sélection massale sur la commune d'Opoul, en bordure d'une forêt domaniale de plusieurs centaines d'hectares. Terroirs argilo-calcaires tardifs à une altitude 2 à 400 mètres recevant un vent permanent avec de fréquentes entrées maritimes. Riche, tendre et généreux, ce blanc se marie parfaitement avec des poissons exotiques cuisinés au lait de coco.
gallet.jpg
Roc des anges (90% grenache gris, 10% grenache blanc et maccabeu). La femme du vinificateur du Mas Amiel a débuté il y a quelques années avec très peu de moyens, un petit prêt de la part de nombreux amis, d'environ 2 à 3000 euros chacun, lui ayant mis le pied à l'étrier. Elle est idéaliste et réalise le meilleur vin possible. Les vignes centenaires de cette parcelle ont la redoutable mission de puiser en terre (shisteuse) dans cette année très chaude de la minéralité pour contrebalancer la richesse naturelle issue de la canicule. Les rendements sont petits (30 Hl/Ha). Magali se dit obsédée par l’équilibre, dans la vigne, comme dans la cave : " Je ne m’impose pas un grand travail de cave, je ne veux mettre que du raisin dans la bouteille puis laisser les vins tranquilles. Ici le climat donne tellement qu’en rajouter pourrait rendre ces vins du Sud vulgaires"



G-Gauby.jpgDomaine Le Soula (40% Grenache, 35% Sauvignon, 15% Maccabeu, 7% Roussanne, 3% Chenin). Récolté dans les Fenouillèdes, ce vin a été imaginé par le grand Gérard Gauby. Il est en principe le plus frais de tous, son altitude élevée, apportant du froid les nuits aux vignes. Il s'agit d'une création qui répond moins aux cépages classiques du roussillon. Mais de l'avis de tous, Gauby a eu raison d'aller chercher des vignes dans l'arrière pays loin de la mer. Son vin, comme ceux du domaine Gauby, font partie des vedettes du roussillon blanc, vendus dans le monde entier.





Coume del Mas cuvée Folio
(80% grenache gris, 10%  grenache blanc, 10%
vermentino). Philippe Gard est un jeune propriétaire à Banyuls. Comme au clos des fées, un camion frigorifique receptionne et amène à la cave la récolte de façon à préserver la fraicheur des raisins.  Les rendements sont minuscules (15Hl/Ha).  Les shistes impriment aux raisins une minéralité qui rafraichit ces terrasses crées par l'homme aux alentours de 200 m juste au dessus de la mer.
masLcoume.jpg



















crique-collioure.jpg
Espérons que ces vins sauront vous séduire, vous faire envie de les découvrir sur place et qu'il entreront dans votre cave à la place qu'ils méritent ..
Je vous suggère d'écouter l'émission de Coffe que vous pouvez récupérer sur walden.fr puis aujourd'hui projet et cliquer sur ici. Vous y écouterez Hervé Bizeul du clos des fées ainsi que le directeur de la cave d'Embres et castelmaure en Corbières, une des plus grande de France (par la qualité, pas par la taille). Cette merveilleuse coopérative sera parmi nos toutes prochaines dégustations. Elle compte les pieds de vigne dans chacune des parcelles de ses adhérents pour les rémunérer non plus à la surface mais au pied de vigne. Les adhérents y sont bien payés. Ils réalisent le vin de coopérative le plus cher au monde, mais le méritent bien. Vous verrez..

Partager cet article

Repost 0
Christophe Deligny - dans Dégustation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Vins de Martinique
  • : Les aventures de dégustation d'un club oenophile tropical.
  • Contact

Recherche

Pages