Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 02:45

Le mercato viticole bat son plein, avec des rachats pleins de tristesse.

Les Lambrays à B Arnaud: un des vins que je préfère pour une transaction aux alentours de 100 millions d'euros. Le business plan indique, pas la peine de le regarder, que le vin est sous coté: un peu de com en direction des très riches, un oenologue vedette (local, on est en Bourgogne) et on peut multiplier le prix par 3 ou 4 !!

Le domaine de l'hermitage, un vin tout en finesse que je pensais être un des seuls à connaitre. Bettane et Desseauve ont commencé à tresser une couronne de laurier qui ont du attirer les convoitises: Roederer (cad le domaine Ott) a préempté ce merveilleux vin pour le vendre à vil prix, naturellement... Ca me désole autant que Pinault qui se réserve le chateau Grillet que cet imbécile de Parker a eu l'intelligence de reconnaitre comme une des erreurs de sa carrière.

Sylvio Denz (propriétaire de Lalique) s'est aussi porté acquéreur du chateau Lafaurie Peyraguey à Sauternes. Ça semblait plutôt courageux, étant donné la ruine que représente le cout de production du Sauternes, si difficile et si peu productif. Mais ce fut pour annoncer que sur ces terroirs parmi les meilleurs au monde pour produire des liquoreux (et peu cher de ce fait de "petit prix"), il ferait essentiellement du sec.

Merde à tous ces propriétaires qui vont nous faire sortir du champs de nos achats possibles ces merveilleux terroirs, nous dont les possibilités sont de plus en plus compromises au profit des maquereaux du monde entier. Si ces gens qui mettent en avant médiatiquement leur passion du vin savaient à qui étaient vendus une partie importante de leurs bouteilles, ils ne seraient pas fiers. La vraie raison bien plus réelle que cette façade de mascarade que les journalistes n'osent pas critiquer, c'est qu'ils ont comme ils l'avaient fait 30 ans avant, repéré une marque qui leur parait sous cotée par rapport à ce qui se fait dans le mondovino actuel, et veulent le valoriser, cad le faire sortir du cercle des amateurs patients qui l'aimaient, pour le vendre à un tas d'incultes en mal de reconnaissance sociale.

Seul avantage: ils vont refaire venir un peu d'argent en France qui est bien en mal en ce moment, tout en le méritant infiniment plus que les ultra premium Californiens écœurants de sucre bus cet été en Californie...

Désolant quand même.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

trafic 12/11/2014 02:57

On en veut encore traité de cette manière. Merci.

Présentation

  • : Vins de Martinique
  • : Les aventures de dégustation d'un club oenophile tropical.
  • Contact

Recherche

Pages